Image11

Qui sommes-nous ?

Filiale du Groupe CDC, fort de plus de 45 années d’expérience dans le BTP,
ACOA ENVIRONNEMENT bénéficie d’un véritable savoir faire dans l’assainissement, avec + de 1 500 installations sur les départements de la Martinique et de la Guadeloupe.

CONCENTREZ-VOUS SUR VOTRE NOUVELLE VIE, NOUS NOUS OCCUPONS DE TOUT.

Pour réaliser avec sérieux et sérénité vos travaux d’assainissement, nous nous chargeons pour vous des étapes indispensables suivantes.

Etude de terrain

Vous construisez, votre installation doit être créé.

En savoir plus

Vous construisez, votre installation doit être créé.

 

1. Réaliser une étude de filière : c’est-à-dire une déclaration comportant le système que vous souhaitez mettre en place. A noter que plusieurs filières de traitement sont autorisées par la règlementation. Le choix de la filière se fait en fonction de plusieurs critères comme le sol, la pente, la surface disponible, …

 

2. Déposer un dossier de conception d’une filière d’assainissement non collectif : un formulaire vous est proposé à l’appui de votre étude de filière qui est à déposer auprès du SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif). Après l’instruction, vous recevez un accord pour réaliser le système d’assainissement projeté. C’est le contrôle de conception.

 

3. Faire réaliser la filière d’assainissement non collectif : consultez des entreprises spécialisées à l’aide votre étude de filière qui doit être respectée.

 

4. Faire vérifier la bonne réalisation des travaux par le SPANC : le SPANC s’assure, par une visite, que l’installation est conforme. C’est la sécurité d’avoir une installation aux normes et qui fonctionnera correctement par la suite. C’est le contrôle de réalisation.

Rénovation

Votre installation ne fonctionne plus : elle doit être refaite

EN SAVOIR PLUS

 Pour réaliser des travaux d’assainissement, il faut franchir certaines étapes consultez les rubriques :

  • ETUDE DE TERRAIN 
  • TRAVAUX D’INSTALLATION

Travaux d'installation

Mise en place et raccordement de la micro-station NDG ou fosse compacte Biorock.

EN SAVOIR PLUS

Mise en place et raccordement de la micro-station NDG ou fosse compacte Biorock (conditions normales, terrain non difficile, terrain non inondable, absence de nappe phréatique).

Se référer au DTU 64.1 de mars 2007.

Ce poste comprendra les prestations suivantes :

  • Chargement, livraison et déchargement de la micro-station NDG ou fosse compacte Biorock.
  • Terrassement en déblais pour pose de la(les) cuve(s), évacuation des déblais excédentaires.
  • Réalisation en fond de fouille :
    • Lit de sable de 10 à 15 cm. Le niveau fini du lit de sable devra permettre aux couvercles de la micro-station NDG ou fosse compacte Biorock de dépasser de 10 cm du sol fini.
    • Pose de la cuve sur le lit de sable au moyen d’un engin de levage adéquat.
  • Raccordement des conduites d’arrivée et d’évacuation des eaux.
    • Pose de la pièce de jonction du tuyau d’arrivée des eaux usées.
  • Remblaiement avec le sol en place s’il le permet sinon remblais au sable compacté par couches successives.
  • Les différents compartiments de la cuve seront remplis d’eau claire au fur et à mesure du remblaiement pour éviter une poussée excessive des terres sur les parois.
  • Raccordement électrique (si micro-station NDG) comprenant la fourniture et pose d’un câble adapté placé sous fourreau et enterré entre le bâtiment et la cuve ainsi que :
    • Le raccordement du câble au boîtier intégré de la micro-station NDG.
    • La pose du tableau de commande (fourni avec la station) dans le bâtiment.
    • Le raccordement du câble de la micro-station NDG au tableau, le raccordement du tableau au secteur.

Prévoir à proximité point d’eau et alimentation électrique pour l’entretien des équipements.

Entretien et maintenance préventive

Pour maintenir votre assainissement en bon état, un entretien régulier est nécessaire.

EN SAVOIR PLUS

Pour maintenir votre assainissement en bon état, un entretien régulier est nécessaire.

Doivent être vérifiés, le bon écoulement des effluents jusqu’au dispositif d’épuration et l’accumulation des boues et des flottants à l’intérieur du décanteur.

Les installations et ouvrages doivent être nettoyés aussi souvent que nécessaire.

Les vidanges de boues et de matières flottantes sont effectuées au moins tous les 4 ans.

L’ENTRETIEN DANS LE DETAIL

I- Micro-station NDG

1/ Contrôle de fonctionnement des appareillages électromécaniques

– Vérification du bon fonctionnement du tableau de contrôle/compresseur/retour de boue (électrovane ou pompe)

– mise en marche du compresseur et vérification visuelle du bullage

– mise en marche de retour de boue et vérification visuelle

– Vérification du fonctionnement de l’alarme (sonore + LED)

– momification du temps de repos à 30 sec puis mise en marche du tableau en mode normal en ayant auparavant débranché le compresseur.

2/ Nettoyage et/ou remplacement si besoin du filtre à air

3/ Contrôle du compresseur, remplacement de la membrane si besoin

4/ Contrôle des compartiments de la micro-station

– Vérification du fonctionnement du micro-bullage (absence de pincement et percement)

– Vérification de la qualité des eaux en sortie (turbidité et odeur)

5/ Contrôle des boites regards

– Nettoyage des différentes boites regards (répartition, bouclage, collecte)

– Vérification du bon écoulement de l’effluent

 

II- fosse + filtre Biorock

1/Contrôle de la fosse toutes eaux

– Vérification de la bonne fermeture des tampons et du dispositif de verrouillage

– Contrôle visuel de l’état de l’effluent en sortie de fosse

– Contrôle du niveau de boues et avis technique de fréquence de vidange

 

2/Contrôle du préfiltre intégré à la fosse

– Vérification du non colmatage et nettoyage au jet d’eau si nécessaire

– En cas de présence de graisses figées, nettoyage à l’eau chaude pour les liquéfier

 

3/Contrôle du filtre compacte

– Vérification de la répartition des effluents sur les média

– Nettoyage si nécessaire du système de dispersion des effluents à l’aide d’un jet d’eau

– Vérification du non tassement des sacs de media du milieu du filtre

– Vérification du fonctionnement du témoin « alarme »

– Vérification du non tassement des sacs de media du milieu du filtre

 

4/Contrôle des boites regards

– Nettoyage des différentes boites regards (répartition, bouclage, collecte)

– Vérification du bon écoulement de l’effluent

ACOA, parlons-en avec ViaATV

ACOA, un partenaire engagé.

Nous soutenons l’initiative locale Petits Gestes